Sea Shepherd lance sa campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux sur un fléau planétaire, la pollution marine.

 

 

Chaque année, c’est plus d’un million d’animaux marins qui meurent à cause de la pollution des océans. Une pollution qui atteint des records avec la formation de plaques de déchets plastiques. On pense notamment au “7 ème continent” qui représente 6 fois la taille de la France sur 30 mètres de profondeurs.

Sea shepherd cherche donc à donner un énorme coup de projecteur sur le sujet dans les médias et sur les réseaux sociaux. Malgré l’urgence évidente de la situation, le grand public ne semble pas au courant et ne s’alarme pas devant le danger pour l’environnement et la biodiversité.

Le but de l’opération est donc de changer rapidement les mentalités et surtout auprès des millénials. La campagne joue sur un côté coloré à première vue, mais elle nous montre très vite, la dure réalité des océans avec des animaux marins qui se retrouvent piégés dans des déchets plastiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Les plastiques envahissent les océans à une échelle sans précédent. Comme une espèce envahissante, elle est en train d’anéantir la faune océanique et de s’emparer de son habitat. Les êtres humains sont à blâmer pour l’introduction de cette substance, la plus mortelle et si nous n’arrêtons pas sa progression, le poids de plastique des océans sera plus important que toute la vie animale combinée. Mais nous pouvons renverser la vapeur, nous pouvons arrêter cette invasion. Ce que nous avons causé, nous devons maintenant le réparer. Arrêter la production et l’utilisation de plastiques à usage unique. Ensemble, nous pouvons nettoyer les océans et faire en sorte que ce que nous enlevons reste à l’extérieur. » Alex Cornelissen, PDG de Sea Shepherd Global.

 

Pin It on Pinterest

Share This